Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 11:24

Ipomee.jpg

Nous avons la chance de vivre dans un appartement avec un joli balcon ensoleillé l'après-midi et le soir.

 

Mamie-Rousse se fait des cheveux blancs rien que d'y penser. Quand on a le vertige sur un trottoir et une fâcheuse tendance à imaginer le pire, le balcon au 4e étage, avec trois enfants en bas âge, ce n'est pas un rêve, mais une torture.

 

Moi, je l'aime. En été, je vérifie mille fois par jour que la porte fenêtre est bien fermée. Et en hiver, j'aère l'appartement plus souvent qu'à mon tour.

 

En hiver, le balcon ne ressemble à rien. Les enfants y stockent leur butin de balades (cailloux, feuilles sèches, branches, graines et gousses en tous genres). Les grimpantes gèlent et noircissent. Les pots se remplissent d'eau de pluie.

 

Mais au printemps, j'aime tenter d'y faire pousser quelque chose.

 

Une amie très chère a bouturé un de ses lauriers roses et me l'a offert il y a deux ans. La gageure est de le faire grandir sans qu'il tienne toute la place. Et de le loger dans mon bureau de novembre à avril sans quoi il ne résisterait pas au froid lyonnais. Là il trône dernière moi où il accueille araignées et pucerons. Il va falloir lui donner un petit coup de main (de savon noir et de sécateur, surtout) pour qu'il reparte. C'est beau, un laurier rose. Et ça fleure une odeur de pain d'épices qui me fait aimer encore plus mes soirées studieuses dans le petit bureau du bout du balcon... Car je télétravaille, je vous l'ai dit non?

 

L'année dernière, j'ai planté des ipomées. Autrement appelées volubilis ou liserons, ces fleurs grimpantes sont faciles à cultiver, rapides de croissance et très belles. Tous les jours, de nouvelles fleurs s'ouvrent et leur feuillage en cascade est un ravissement sur un balcon. C'est une expérience formidable pour un enfant de les voir lever en mars dans un godet du salon ou de la cuisine, puis de les repiquer dans une (grande) jardinière, près d'une treille ou d'une balustrade et de voir, chaque jour, les tiges grandir de plusieurs centimètres et s'enrouler joliment partout.

 

En revanche, les cosmos ont besoin d'un jardin pour faire autre chose que des tiges. Et je déconseille le lierre, trop envahissant.

 

Cette année, pour hâter le printemps, j'ai commandé un cerisier à fleur nain, un sécateur (pour arrêter de bousiller les ciseaux de la cuisine), des graines de grimpantes variées et de fleurs d'été pour balcons et jardinières, une autre jardinière. C'est tout pour l'instant.

 

Je compte me lancer dans les semis dans une grosse quinzaine, avec Loutre et Marmotte (Belette pourrait penser que l'expérience fait partie du parcours Diversification menée par l'enfant (DME)...). Je vous en dirai plus bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Propos

  • : Le blog de elle-mere
  • Le blog de elle-mere
  • : Elle-mère, maman concernée de trois mammifères survoltés, Loutre, sept ans, Marmotte, quatre ans et demi, et Belette, 19 mois. Peut-on à la fois être féru de littérature enfantine, très au point question principes d'éducation, passionné par la condition des mères (et des pères), ouvert aux autres, ET au bord du burn-out parental? Oui, on peut!
  • Contact

Illustrations ©LuceGribouillon

L'illustration de la bannière de ce blog est l'oeuvre exclusive de Luce Gribouillon, que je remercie très chaleureusement.

 

Vous pouvez admirer ici les réalisations de cette illustratice/peintre/dessinatrice, entre autres talents de cette maman qui en a beaucoup!

 

http://lucegribouillon.blogspot.fr/

Recherche

Archives